Business Review » Rubrique Entreprise » Quels sont les avantages du procédé de fonderie à la cire perdue ? | décembre 2022

Quels sont les avantages du procédé de fonderie à la cire perdue ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages du procédé de fonderie à la cire perdue pour la fabrication de vos pièces industrielles ? Découvrez, dans cet article, quels sont les tenants et aboutissants de ce procédé.

En effet, celui-ci possède de nombreux avantages indéniables qui pourraient potentiellement vous intéresser pour la fabrication de vos pièces.

Qu’est-ce que la fonderie à la cire perdue ?

Commençons par rappeler les bases : qu’est-ce que la fonderie à la cire perdue ?

Pour information, la fonderie à la cire perdue est l’un des procédés le plus vieux en matière de fonderie. Celui-ci consiste à réaliser, via des couches superposées, un moule à partir d’un modèle en cire. Au final, c’est un procédé à haute valeur ajoutée pour le moulage de pièces métal.

Il s’agit d’une technique utilisée dans divers domaines comme la médecine et l’industrie. Pour parler de secteurs d’activés, on le retrouve notamment dans les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, de l’énergie et de l’armement.

Quels sont les avantages du procédé de fonderie à la cire perdue ?

Vous trouverez ci-dessous, les principaux avantages du procédé de fonderie à la cire perdue. Nous en avons recensé 5 principaux.

Un procédé économique et performant

Premièrement, le procédé de fonderie à la cire perdue est un procédé économique et performant.

  • À propos de son efficacité, ce procédé permet la production de pièces complexes qui incluent des fonctions multiples.
  • Pour son coût de fabrication, il est à noter ce celui-ci est plus avantageux comparé aux autres procédés possibles de fabrication : les usinages, les moulages au sable, etc…

Une restriction de conception moindre

Deuxièmement, la conception des pièces réalisées à la cire perdue permet d’avoir une plus grande liberté de conception. En effet, toujours par rapports autres procédés, celui ne possède pas les mêmes limitations.

Par exemple, le procédé de fonderie à la cire perdue possède l’avantage de pouvoir faire des noyaux céramiques et solubles. Cette technique permet de réaliser des corps creux qui ne se démoulent pas normalement.

Des tolérances précises

Troisièmement, le procédé de fonderie à la cire perdue permet des pièces précises. En règle générale, les tolérances du procédé sont les suivantes :

  • 7% de la valeur nominale pour une côte au-delà de 25 mm.
  • Et JS13 pour le reste (inférieure et égale à 25 mm).

Ces tolérances de fabrication permettent d’éviter habituellement des finitions après coups (d’autres usinages par la suite).

Une large gamme de matériaux coulés

Quatrièmement, le procédé de fonderie à la cire perdue a également à son actif l’avantage de l’utilisation de nombreux types d’alliages. Et celui-ci comprend notamment les alliages à base de fer, cobalt ou encore de nickel.

Au final, cette caractéristique unique permet d’utiliser globalement des matériaux robustes (très résistants). De plus, cela a l’avantage d’ouvrir son utilisation à de nombreux secteurs d’activité plus ou moins exigeants.

Pour tout type de projet

Pour finir, le procédé de fonderie à la cire perdue a également pour derniers avantages d’être flexible. Effectivement, ce type de procédé est tout à fait viable que ce soit pour la réalisation d’une seule pièce, ou bien pour la production de série.

À Propos de l'auteur : Lucas

Entrepreneur dans l'âme, j'ai à cœur de vous partager ma fibre entrepreneuriale.