Business Review » Rubrique Immobilier » Quels sont les avantages et inconvénients de vendre en viager ? | juin 2024

Quels sont les avantages et inconvénients de vendre en viager ?

Vous avez entendu parler des viagers, mais vous manquez d’information à ce sujet ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir avant de vendre un bien viager.

En effet, il est à noter qu’il y a des avantages et inconvénients intrinsèques à ce type de vente. Ainsi, avant de vous lancer, il est important de connaître les tenants et aboutissants que cela engendre.

Qu’est-ce qu’un viager ?

D’abord, commençons par définir ce qu’est un viager.

Ainsi, un viager est un mode de vente d’un bien immobilier en échange d’une rente viagère. En règle générale, l’acheteur paie une somme d’argent, appelée bouquet, à la signature de l’acte de vente. Et en complément, le vendeur perçoit une rente mensuelle est versée jusqu’au son décès.

Pour conclure, à la mort du vendeur, l’acheteur devient propriétaire du bien immobilier.

Les différents types de viager

Pour information, il existe 2 types de viager.

En effet, un viager peut être vendu « libre » ou « occupé« . Pour le premier cas, l’acheteur peut directement vivre dans le bien. Tandis que pour le deuxième cas, le vendeur conserve ici son bien jusqu’à son décès.

Chacun des types possède des avantages et inconvénients qui lui est propre. Au final, le choix du type de viager dépend grandement de la situation personnelle du vendeur.

Comment est déterminé le montant de la rente viagère ?

À titre d’information, pour déterminer la valeur d’une rente viagère, il est à noter que plusieurs facteurs sont considérés. On y retrouve notamment :

  • la valeur foncière du bien,
  • l’âge du vendeur,
  • la valeur du bouquet,
  • et le type de viager choisi.

Aussi, il est important de signaler qu’un viager occupé aura une décote de sa valeur foncière. Assurément, il s’agit ici d’une compensation comme l’acheteur ne pourra pas vivre dans son bien.

Qui est généralement intéressé par la vente d’un bien en viager ?

À ce propos, les personnes qui sont généralement intéressées pour vendre en viager sont des personnes âgées qui cherchent à compléter leurs revenus de retraite ou à couvrir leurs dépenses quotidiennes.

Quels sont les avantages de vendre en viager ?

Bien évidemment, la vente en viager offre de nombreux avantages pour le vendeur.

La rente viagère

Premièrement, la vente en viager offre une source de revenus. Il s’agit donc d’une véritable sécurité financière. En effet, la vente en viager offre aux vendeurs un avantage financier important via le bouquet reçu et la rente viagère.

En soi, la rente étant versée pendant toute la durée de vie, elle permet de compléter les pensions de retraite et d’aider à couvrir les dépenses courantes. Ce qui permet d’améliorer sa retraite d’une manière significative.

Une sécurité matérielle

Deuxièmement, un viager offre également une sécurité matérielle aux vendeurs. Car, dans la plupart des cas, ils conservent l’usufruit du bien immobilier qu’ils vendent.

En somme, cela signifie que le vendeur peut continuer à utiliser jusqu’à sa mort. Ce qui signifie que le vendeur peut être assuré d’avoir un toit sur la tête jusqu’à son décès.

Des avantages fiscaux

Pour finir, il est également important de signaler que vendre en viager permet de bénéficier d’avantages fiscaux. À raison, par exemple la rentre viagère a l’avantage d’avoir un abattement en fonction de l’âge du vendeur.

De plus, le bouquet reçu lors de la vente n’est pas soumis à l’impôt (s’il s’agit d’un viager occupé). En outre, les frais de la vente immobilière sont à la charge de l’acquéreur.

Quels sont les inconvénients de vendre en viager ?

Malheureusement, il est à noter que vendre en viager présente aussi des inconvénients pour le vendeur.

Pas de succession

Premièrement, comme le stipule le contrat, il est à noter quelle famille ne pourra pas hériter du bien. Effectivement, si le vendeur décède, la propriété du bien ne sera pas transmise à ses héritiers.

Au lieu de cela, elle appartiendra à l’acheteur qui a payé la rente viagère. En d’autres termes, la vente en viager peut affecter la transmission de patrimoine à la famille.

Prends du temps

En deuxième lieu, compte tenu de la nature de la vente, cela demande du temps pour vendre en viager. En effet, la vente en viager est encore peu connue et peu recherchée par les acheteurs. Même si la tendance est en hausse.

En bref, ce point précis peut rendre difficile de trouver un acheteur intéressé et solvable. Ainsi, cela peut entraîner un délai important pour vendre le bien en viager. Dans le même esprit, cela peut entraîner des négociations difficiles.

La dépendance financière

En troisième lieu, il est important de savoir que ce type de vente met le vendeur dans une situation de dépendance financière.

Eh oui, dans cette situation, le vendeur peut devenir dépendant de la rente viagère pour subvenir à ses besoins du quotidien. Dès lors, en cas de non-paiement de celle-ci, cela peut mettre le vendeur dans une situation financière difficile.

Un vendeur doit-il être accompagné ?

Lors de la vente d’un bien immobilier en viager, il est nécessaire de faire appel à un notaire aux minima.

Effectivement, le notaire est indispensable pour signer l’acte de vente et peut également aider à déterminer le montant du bouquet et de la rente. Cependant, à ce propos, une négociation entre le vendeur et l’acheteur sur ce sujet est toujours possible.

Aussi, pour information, les étapes de la vente d’un bien en viager sont les suivantes :

  1. Déterminer la valeur du bien : la valeur du bien est évaluée en fonction de son état et de son emplacement.
  2. Trouver un acheteur : pour vendre en viager, il est important de trouver un acheteur solvable qui soit intéressé par ce type de transaction.
  3. Établir le contrat : une fois que vous avez trouvé un acheteur, il est important de rédiger un contrat détaillant les termes de la vente, tels que la valeur du bien, le montant de la rente, les modalités de paiement, etc.
  4. Signer le contrat : après avoir établi le contrat, il est maintenant nécessaire de le signer avec l’acheteur pour formaliser la transaction.

Bien évidemment, ces étapes sont à adapter à chaque cas.

À Propos de l'auteur : Lucas

Entrepreneur dans l'âme, j'ai à cœur de vous partager ma fibre entrepreneuriale.