Business Review » Rubrique Entreprendre » Entrepreneur : créez votre SASU | décembre 2022

Entrepreneur : créez votre SASU

De plus en plus d’entrepreneurs font aujourd’hui le choix de la SASU, lors du lancement de leur activité. Ce statut juridique offre en effet de nombreux avantages. Si vous souhaitez créer une société, tout en profitant d’une grande souplesse, la SASU est une solution qui présente de multiples atouts.

Les spécificités de la SASU

Il est important de connaître les spécificités de chaque statut juridique pour choisir la forme la mieux adaptée à votre projet. Avant d’opter pour la SASU, découvrez ses principales caractéristiques :

Un seul associé

Société par actions simplifiée unipersonnelle, la SASU présente le plus souvent une forme commerciale. Son caractère unipersonnel lui confère un seul actionnaire appelé associé unique. Seul décisionnaire, il n’aura donc pas besoin d’organiser des assemblées générales. Si vous souhaitez monter une entreprise à plusieurs, la SAS sera le choix le plus judicieux. Cette dernière n’est rien d’autre que la structure pluripersonnelle de la SASU.

Aucun capital social minimum

L’associé unique est libre de décider du montant du capital social de son entreprise. Ce montant sera inscrit dans les statuts juridiques de la société. Dans la pratique, un capital de 1 euro symbolique est requis pour se lancer.

création d'une SASU

Une responsabilité limitée aux apports

Tout comme la responsabilité des associés est limitée pour la SAS, la création d’une SASU limite la responsabilité de l’associé unique. Cela signifie que le patrimoine personnel de l’entrepreneur est séparé de son patrimoine professionnel. En cas de difficultés financières, les créanciers professionnels de l’associé ne pourront alors saisir que ce qu’il a apporté à la société.

Une grande souplesse de fonctionnement

L’associé unique définit seul les règles d’organisation de la SASU. C’est d’ailleurs pour cette grande souplesse que cette forme juridique attire la plupart des créateurs d’entreprise.

Les étapes de la création d’une SASU

Pour procéder à la création d’une SASU, la procédure à suivre est la même que pour la création des autres formes juridiques existantes. Une fois que le projet est préparé, vous devez donc suivre les étapes suivantes :

  • la domiciliation (vous pouvez choisir votre domicile, un local commercial ou une entreprise de domiciliation commerciale),
  • la rédaction des statuts pour la constitution des règles fondamentales de fonctionnement,
  • la création d’un compte bancaire professionnel,
  • le dépôt du capital social à la banque pour obtenir une attestation de dépôt de capital (ce dernier est indispensable pour l’étape suivante),
  • la publication de l’annonce légale dans un journal d’annonces légales,
  • l’enregistrement des statuts auprès du centre des impôts ou à la CCI pour les activités commerciales,
  • le dépôt du dossier de création à la CFE compétente ou auprès du greffe du tribunal de commerce.

Une fois que votre dossier est déposé, le greffier se chargera d’immatriculer votre entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Votre numéro Siret vous sera ensuite délivré quelques jours après.

Comment gérer correctement votre SASU ?

Pour gérer correctement votre activité professionnelle en SASU, vous devez vous conformer à diverses obligations. Il faudra mettre en place un système de facturation pour les ventes réalisées par la société, ainsi qu’une gestion commerciale améliorée. La tenue d’une comptabilité est également d’une importance capitale. Il est aussi important de procéder à l’élaboration des comptes annuels au titre de chaque exercice social. Le suivi juridique de la société est par ailleurs une obligation à laquelle ne pas déroger. En tant qu’associé unique, il faudra approuver les comptes annuels et respecter toutes les formalités liées à un éventuel changement au niveau de la société.

Pour bien gérer une SASU, les travaux de gestion propres au personnel de l’entreprise sont en outre très importants. En tant que président de la SASU, votre affiliation au régime général de la sécurité sociale sera nécessaire. Vous aurez donc à établir des fiches de paie et déclarer vos cotisations sociales. Vous devrez vous conformer à la réglementation du droit du travail lorsque vous embaucherez un ou plusieurs salariés. Cela implique alors le respect de certaines obligations, propres à votre statut d’employeur.

À Propos de l'auteur : Lucas

Entrepreneur dans l'âme, j'ai à cœur de vous partager ma fibre entrepreneuriale.