Business Review » Rubrique Entreprendre » Métro boulot dodo : Comment changer de vie ? | octobre 2021

Métro boulot dodo : Comment changer de vie ?

“Métro, boulot, dodo” en voici une belle expression, ou pas. En effet, cette expression a pour but de tirer en dérision la monotonie ainsi que le mode de vie d’un ouvrier (travailleur d’usine) sans surprise et sans loisirs.

  1. Métro : on va au travail.
  2. Boulot : on travaille la journée.
  3. Dodo : On rentre dormir et rebelote le lendemain.

Par ailleurs, cette dite expression a même été l’un des symboles (slogan) durant les grèves et manifestations de Mai 68.

Quelle est l’origine de l’expression Métro-boulot-dodo ?

L’origine de l’expression Métro-boulot-dodo provient de l’année 1968, avec la sortie d’un poème. En fait, cette expression reprend les grandes lignes du recueil de poésie Couleurs d’usine de Pierre Béarn.

Au déboulé garçon pointe ton numéro
Pour gagner ainsi le salaire
D’un morne jour utilitaire
Métro, boulot, bistro, mégots, dodo, zéro.

Comment sortir de la routine Métro, boulot, dodo ?

Comme vous pouvez vous en douter, chez Business-Review, nous n’apprécions pas cette fameuse expression.

Effectivement, ce mode de vie qui demande de travailler plus pour gagner avec moins de temps libre n’est pas très attirant. De plus en plus d’employés saturent et il est difficile de ne pas les comprendre. L’épuisement professionnel est un réel fardeau de notre société actuelle.

Mais alors, comment faire pour sortir de la routine métro, boulot, dodo ?

1. Faire le point sur sa situation

Perdu dans le travail et la tête dans le guidon, il est difficile d’avoir les idées claires. De ce fait, la première étape à faire pour sortir de cette situation est de prendre du temps pour réfléchir et de comment sortir de cette situation.

  • Quels sont mes projets pour l’avenir ?
  • Qu’est-ce que vous appréciez faire ?
  • Pourquoi votre situation actuelle vous déplait-elle ?

Bref, une fois la situation plus claire, il vous sera plus simple d’entreprendre votre futur.

Une solution serait peut-être d’essayer de monter un business, dans un domaine que vous appréciez, pour que vous puissiez au fil du temps démissionner de votre emploi actuel et avoir un emploi du temps plus libre.

Bien évidemment, vous n’allez pas devenir entrepreneur de génie du jour au lendemain.

2. Changer son rapport avec le travail

Soyons clair, mise à part si vous gagnez au loto, il n’y a aucune chance que vous puissiez un jour arrêter de travailler. Il faut de l’argent pour vivre. Vous devez donc apprécier ce que vous faites. Que vous soyez patron, employés, ouvriers, tout le monde est dans le même panier à ce niveau-là.

Ainsi, votre vision par rapport au travail doit nécessairement évoluer. Fatalement, votre travail fait partie intégrante de votre futur. Vous ne devez pas voir le boulot comme une contrainte, mais plutôt comme un moteur pour parvenir à vos objectifs.

3. Viser haut

À ce stade, vous ne devez pas avoir honte de viser haut.

En d’autres mots, votre vie actuelle ne vous convient pas. Il est donc normal d’avoir une forte ambition pour résoudre ce problème. De même, dans vos objectifs, plus ceux-ci seront hauts, plus vous aurez tendance à parcourir de grands chemins.

Comme le disait Oscar Wilde, il faut viser la lune, parce qu’au moins, si vous échouez, vous finirez dans les étoiles.

4. L’argent n’est pas une fatalité

Ce n’est pas parce que vous lisez un magazine qui prône l’entrepreneuriat, qu’il s’agit forcément de la solution idéale. Même si nous estimons qu’entreprendre un projet est un bon moyen pour changer de vie.

Dans tous les cas, garder à l’esprit que l’argent ne doit pas être votre moteur. L’argent n’est qu’un moyen d’obtenir des choses. Et il existe une multitude d’autres méthodes.

D’autre part, vous ne devez pas vous définir, en tant que personne, en fonction de l’argent que vous gagnez et de la réussite ou pas d’un projet. Malheureusement, le hasard compte beaucoup sur la réussite de certains projets. Il faut avoir de la chance, même en affaires. Toutefois, on peut essayer de la provoquer.

Conclusion

Et si donc la solution finale au métro boulot dodo serait de devenir son propre patron pour être plus libre ?
Votre situation actuelle vous déplaît, pourquoi ne pas essayer quelque chose de nouveau et essayer de monter une entreprise ? Vous n’avez rien à y perdre.

Pour ce faire, nous vous invitons à retenir les quelques conseils cités plus haut, ainsi que lire les articles présents sur le magazine.

À Propos de l'auteur : Lucas

Entrepreneur dans l'âme, j'ai à cœur de vous partager ma fibre entrepreneuriale.